Niko

Contrebassiste / bassiste
Recherche : tous contrats, labels, producteurs, scène solo, groupes et orchestres, productions

Histoire :
Après une courte expérience de batteur au sein de mon groupe du pensionnat, un matin de 1978, me vint une idée : devenir bassiste. Un magasin de fringues et de posters sur Bayonne ; le « grenier aux idoles » avait une basse en vitrine; une copie de Fender Telecaster à 300 francs, je réussis à persuader mes parents de me l’offrir contre quelques bonnes notes…..devinez la suite !
Du groupe de rock du collège (avec JC, dit « le Guidre », célèbre gourou) à l’orchestre de bal monté avec des amis d’alors,la basse a été omniprésente dans ma vie.
Ma rencontre avec Jean-Marie Ecay ,en 1982 (chez un marchand d’instrument de musique) m’a permis d’apprendre à construire des « walking bass ».
En 1984 je rencontre le pianiste Bob Sellers et une aventure pleine de musique et d’émotion voit le jour, des années pleines de gigs, des voyages, des télés. J’apprends, la diversité, le tempo, la créativité et tout un tas de ficelles…Les tournées de 200 dates chaque année (les années 80 étaient encore prospères), les télés avec G.Lemaire, les tournées en Corse.
Depuis mon enfance, la contrebasse m’a séduite grâce à monsieur Brassens et Pierre Nicolas, son fidèle bassiste, Loussier avec Pierre Michelot dont les « Play Bach » ont fait partie de mes influences.
Je poursuis la guitare basse avec la découverte des Beatles, les sonorités médiators de Dariz et Carol Kaye, puis les « Mammouths » Top, Paga et Tony Levin. Jaco, Anthony Jackson, Nathan East puis les « Gaulois » Pascal Arroyo,Tony Bonfils, Christian Padovan, Marc Bertaux, Dominique Grimaldi, Laurent Cockelaere, Michel Peyratout, Sylvin Marc, Tony Ballester, JM Jaffe, Frank Nelson (my friend) etc…
Eddie Gomez, Bruno Chevillon,Cachao,Charlie Haden,H. Texier, Gary Peacock et tous les autres contrebassistes m’influencent par leur talent et inventivité.
Ma formation musicale m’a fait rencontrer de près la contrebasse au conservatoire de Bayonne, avec Christophe Bereau. Je travaille avec des chanteurs basques et enregistre tout en continuant le jazz.
En 2001 je décide de monter à Paris étudier le jazz et la contrebasse a l’école Arpej; (ateliers jazz et latin étudie la contrebasse classique avec le charismatique Mathieu Bresch et le jazz avec Gildas Boclé).
J’intègre l’orchestre Bonbon Tropical, une sorte de Buenavista social club made in Paris.
Je vis ensuite une expérience riche en travail et en recherche avec Benjamin Sire, grand sorcier du son, très ouvert. Hélas le projet avorte.
Je rencontre le pianiste et compositeur Erik Allouche qui devient mon ami et me permet d’accompagner des chanteurs à textes : Djam Tralala et Boulbar….
Tous deux nous formons Casino Royale, des reprises de Burt Bacharach jazzifiées, avec la chanteuse Carolyn Crown et Manu Demangeon jeune batteur, puis avec Daniele Vigilucci au sax alto à l’accent de Venise. Je découvre la musique antillaise avec le Lati-K combo, de la mazurka de la biguine jazzy, en vogue dans la capitale.
En parallèle , les déclarations d’intermittent du spectacle se faisant rares, je prends un poste de vendeur-responsable d’un magasin de basses sur Pigalle : Universal Guitars chez Johel Bernard, je peux ainsi jouer la musique que j’aime sans me soucier de l’aspect alimentaire tout en faisant de belles rencontres.
En ce moment mes projets musicaux sont nombreux, quelques séances de studio avec de nouveaux talents; la comédiene Anne-Sophie Aubain, l’actrice Adeline Moreau…
Je joue avec Awa Timbo, chanteuse de Jazz et choriste de renom (Amadou & Mariam, Zucchero, Cerrone, Paco Seri, Alpha Blondy).
De juin 2005 à juin 2006 concerts avec John Simms. Enregistrement d’un disque « My acoustic Soul ».
Printemps 2006 nouvelle collaboration avec le compositeur de musique de film et chanteur pop François Staal : un rendez-vous hébdomadaire à l’atelier Theatre de Montmartre dès le 29 avril.
Avril promo du nouvel album de Tom Novembre en vue d’une tournée.Journal télévisé france 2 puis live sur Radio France.
Eté 2006 refonte du groupe D’Awa Timbo avec Stephane Sangline et Jerry Lipkins au piano.
Enregistrement d’un album jazzy avec le pianiste JP Vielfaure et Kate une chanteuse anglaise…..

Enregistrement d’un projet de musique Mauritanienne…

Notre avis :
Un musicien qui vit sa passion… Nicolas est capable d’acheter cinq nouvelles basses dans la semaine pour le plaisir de les essayer et de les revendre par la suite. Les seules qui lui sont fidèles : Sylviane sa compagne, et sa contrebasse acoustique.

Le site de Nicolas Chelly

Cette entrée a été publiée dans Artistes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>