Nina van Horn

Ecouter Nina van Horn

Chanteuse / guitariste / batterie / bassiste / clavier / sax tenor
Ambiance : tous publics et avertis
Recherche : tous contrats, labels, producteurs, scène solo, premières parties

Histoire :
Nina Van Horn se passionnera tout d’abord pour la danse avant d’explorer l’univers de la musique classique en tant que « soprano colorature ». Elle gardera de cette formation une puissante technique vocale et une aisance sur scène incomparable.
Née en France et élevée en partie aux USA, Nina parcourt le pays au sein de sa troupe et décide de s’installer au Texas. Elle intègre alors le groupe Désert Sunrise au sein duquel elle fera ses premières armes en tant que chanteuse de Country. On la retrouvera souvent à cette époque sur les Charity Concerts du « Farm Aid » au coté de Neil Young et Willie Nelson.
Happée par le démon du blues elle s’installe à la Nouvelle Orléans. Sa rencontre avec Dan Akroyd lui permet de faire les premières parties de Bette Midler, Chuck Berry ainsi qu’Eric Burdon, monstres sacrés du Blues dont elle apprendra énormément.
Désireuse de faire partager son style inimitable en Europe, Nina rentre en France et part à la conquête de l’Europe. Elle crée avec les meilleurs musiciens du moment son groupe « The Midnight Wolf Band ».
Les plus grands festivals l’accueillent à bras ouverts pour son charisme et son dynamisme:

- l’Allemagne qui l’accueille dans des festivals de Jazz tels que Gronau, Dillenburg, Saarbrücken ou Hannover…
- l’Espagne aux festivals de Blues de Cerdanyola, Santiago de Compostelle et Cordoba où on la surnomme « Torera »
- la Pologne et la Hongrie la découvrent aussi et partout Nina rencontre le même enthousiasme, notamment au fameux Blue Note Club qu’elle ravage avec une standing ovation et un concert de 3 heures !
- la France au festival Country de Mirande, au Bagnol’s Blues où on lui propose la tête d’affiche entre Simple Mind et Maceo Parker. La presse déclare Nina comme la « Révélation du Festival ». Depuis elle a su conquérir le coeur des spectateurs du festival d’Avignon, de Châtellerault, Léognan, Cahors…

Nina nous a fait revivre les 15 jours de folie lors de ses concerts au Chesterfield Café dans un cd : « Nina Live… and Alive in Paris » puis un DVD « Nina live à la House of Live » qui la révèle comme une pure blueswoman.

Mais Nina nous montre aujourd’hui avec son dernier album « From Huntsville to Jordan » qu’elle n’a pas fini de voyager entre les styles musicaux et sa collaboration avec le Texan Neal Black et Lucky Peterson lui a permis de nous délivrer un album plus mature et une vraie sensibilité !

Notre avis :
La grande, la très grande Nina van Horn est enfin de retour après trois années passées aux Etats-Unis. Sur scène depuis l’âge de 14 ans – après un parcours de chant lyrique, de théâtre, de danse – sa voix reste un mix de Tina Turner, Bette Midler et Janis Joplin.
Accompagnée par cinq musiciens professionnels de studio, de très haut niveau, elle vous entraînera dans des reprises insensées de Rock, Hard-rock, Blues, Rythm’and blues voire Cajun. Nina saura vous faire pleurer d’émotion tant sa voix accroche et exprime, elle viendra vous chercher dans la salle pour partager tout cela. Une scène ultra vivante. Production à succès au Chestterfield.

www.ninavanhorn.com

Cette entrée a été publiée dans Artistes, une, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>